Données

27/06/2024
Modifié le 01/07/2024

Zoom sur la donnée RGA – Retrait-Gonflement des Argiles

Découvrez des statistiques sur la donnée RGA – Retrait-Gonflement des Argiles

Quelques statistiques sur la donnée RGA (Retrait-Gonflement des Argiles)

Quel est l'impact de la RGA en France ?

  • Plus de 10 millions de maisons individuelles situées en zones d'exposition moyenne ou forte au phénomène.
  • Entre 3 et 3,5 milliards d'euros, c'est le coût des sinistres assurés liés au retrait-gonflement des argiles pour la sécheresse de l'année 2022.
  • Le retrait-gonflement des argiles est le deuxième poste d'indemnisation au titre des catastrophes naturelles en France (après les inondations).

Quels sont les facteurs de prédisposition du gonflement des argiles ?

Nature du sol :

  • Proportion d'argile: Plus la proportion d'argile dans le sol est importante, plus le risque de gonflement est élevé.
  • Type d'argile: Certaines argiles, comme la smectite, la vermiculite et la montmorillonite, sont plus sensibles au gonflement que d'autres.
  • Profondeur et épaisseur des formations argileuses: Des formations argileuses profondes et épaisses sont plus susceptibles de gonfler que des formations superficielles et minces.

Contexte hydrogéologique :

  • Présence d'une nappe phréatique: Une nappe phréatique peu profonde peut humidifier le sol argileux et favoriser son gonflement.
  • Circulations d'eaux souterraines: Des circulations d'eaux souterraines à faible profondeur peuvent également contribuer à l'humidification du sol argileux et à son gonflement.

Autres facteurs :

  • Topographie: Les terrains en pente sont plus exposés au ruissellement et donc à une moindre humidification du sol, ce qui réduit le risque de gonflement.
  • Végétation: La présence de végétation peut contribuer à l'assèchement du sol et à réduire le risque de gonflement.
  • Travaux d'aménagement: Certains travaux d'aménagement, comme les drainages ou les imperméabilisations des sols, peuvent perturber le cycle naturel de l'eau et favoriser le gonflement des argiles.

Exposition au RGA en France

Voici l'exposition du risque à l'échelle nationale : 

  • 48% du territoire français est situé en zone d'exposition moyenne ou forte au retrait-gonflement des argiles.
  • Trois régions concentrent plus de la moitié des surfaces exposées à un aléa fort ou moyen : Nouvelle-Aquitaine, Occitanie, Centre-Val de Loire.
  • Départements les plus touchés : Loiret, Cher, Indre-et-Loire, Puy-de-Dôme, Haute-Garonne.

Mais quelle est la commune la plus impactée par ce risque ?

L'évaluation du risque combine l'aléa et l'enjeu. L'aléa est défini ici par les zones à aléa fort de retrait-gonflement des argiles, tandis que l'enjeu est représenté par la population affectée. L'analyse spatiale est utilisée pour proportionner la surface impactée à la population touchée. Par exemple, si 20% de la surface d'une commune est exposée à un aléa fort, on estime que 20% de sa population l'est également.

Bien que les zonages indiquent un risque important dans le sud-ouest de la France,  la commune la plus impactée par ce risque est bel et bien Marseille. Un territoire particulièrement densément peuplé associé aux secteurs argileux importants peut être la cause de ce phénomène.

Notre utilisation de la donnée

HORIZON, pour analyser les terrains en France

HORIZON, l’application pour identifier et qualifier le potentiel foncier, pour les privés, vous permettra de profiter d’un observateur puissant pour chercher sur la France entière, tous les aléas. Cette donnée intéressante, croisée avec d'autres telles que le cadastre, les documents d'urbanisme ou autres, facilite l'identification et la qualification foncière à grande échelle.

Mon Territoire Carto, pour les collectivités

 

Si vous êtes une collectivité et souhaitez accéder à ces données, rendez-vous sur Mon Territoire Carto, un portail cartographique SIG complet pour les collectivités. Sur Mon Territoire Carto, nous activons pour vous la couche de données "Retrait-Gonflement" pour afficher sur la carte les zones concernées par ce phénomène sur votre commune.

 

L’API Géorisques 

La donnée des zones à risque de mouvement des argiles est utilisée dans l’API Géorisques que nous commercialisons pour permettre aux utilisateurs d’intégrer à leurs propres solutions, de la donnée ordonnée, à jour et simplement interrogeable. Intégrable aux applications des clients, elle peut être combinée à de la cartographie ou non, pour venir compléter les solutions des clients par de l’information sur la nature physique des sols. 

Cette base de données représente la cartographie départementale de l’exposition au retrait gonflement dûs aux sous-sols argileux.

Au-delà des niveaux d’aléas , l'API Géorisques permet d'obtenir des informations sur le PPRN, le PPRM, le PPRT, le risque RADON, BASIAS, ICPE, zonages sismiques, etc.